Zéros sociaux

[extrait]

dessin_pour_zéros_sociaux.jpg

   Le développement du haut débit a démocratisé à grande vitesse l’usage de l’Internet dans notre pays. Désormais à portée de téléphone, des applications comme Facebook©, Twitter©, Instagram©, Snapchat© et tant d’autres, ont transformé durablement notre façon de communiquer avec les autres.

 

   Mais ce que l’on sait moins, c’est que bien avant ce déferlement, notre pays était à la pointe dans ce domaine. Les concepteurs de l’Internet 2.0 se sont tous en effet inspirés des modes d’interactions dans un village campagnard du Nord du Maroc, en reprenant à leurs comptes des algorithmes que nous n’avons pas eu l’indécence d’exploiter...

   Il est donc grand temps de corriger cet oubli.

 

   Facebook© par exemple, est l’ancêtre d’une application très en vogue à la fin des années quatre-vingt-dix dans ce même village, alors à la pointe dans cette discipline que l’on appelle la « Tberguigologie 1».  Cette application, qui s’appelait alors Fdah Bok 2, permettait d’afficher, à la vue de tous, ses humeurs, ses états d’âme ou ses réflexions... On a d’ailleurs retrouvé, dans les limbes d’internet, des preuves de cet ancêtre, comme ce fil d’actualité que l’on a déniché de cette époque :

-Omar Ra’i : Garder les chèvres : le métier le plus naze du monde...

Bilal et 5 autres personnes - braw dikchi 3

 

____________________

 

-Malik Kassoul : Posé au café, avec les potes...

(Avec : Rédouane ; Anouar ; Zobir)

- >  Ba Omar a répondu :

Bande de chmatas 4 ! Vous n’êtes pas à la Mosquée en train d’apprendre le Coran ?

 

-Anouar et Zobir ont supprimé l’identification.

 

-Malik Kassoul a supprimé ce statut

 

[...]

1. Tberguigologie : De « Tberguig », qui désigne l’art du du commérage, de la curiosité pour la vie d’autrui.

2. Fdah Bok : Des mots « Fdah », dévoile, et « Bok », ton père.

3. Braw dikchi : Aiment ça.

4. Chmata : Lâche.

© Bienvenue à Maroc-Land

https://www.maroc-land.com/shop